Saisir un ou plusieurs mots de recherche pour accéder aux données

Découvrez nos dernières actualités

Dépérissement du Grenache : avantages de la taille mécanique ou de la non taille

Modifié le 18/07/2022

Le projet DepGrenache du PNDV a permis de montrer qu'il y a moins d'expression de maladies du bois avec la taille mécanique ou la non taille.

Dépérissement du Grenache : avantages de la taille mécanique ou de la non taille

Comparaison de trois modes de taille


Une parcelle de Sauvignon plantée sur le site de SudExpé en 2006 est conduite selon 3 modes de taille :

  • 3 rangs sont taillés en cordon de Royat classique,
  • 3 autres rangs en TMP (Taille Mécanique "de Précision"),
  • et enfin 3 derniers rangs conduits en taille minimale ou non taille.

Les observations réalisées depuis 2015 sur environ 300 pieds par modalité démontrent un effet significatif du mode de taille sur l’expression de symptômes foliaires de maladies du bois. En effet, comme le montre le graphique ci-dessous, on observe trois fois plus de pieds symptomatiques (en proportion) en taille manuelle qu’en taille mécanique. Et à nouveau trois fois plus de ceps symptomatiques entre la taille mécanique et la non-taille.

 

Avantages de la Taille mécanique de précision (TMP)


Sur un secteur IGP du centre du département du Gard, de nombreuses surfaces ont été converties à la TMP depuis une quinzaine d’année. Des parcelles de Cabernet-Sauvignon et de Sauvignon, en taille mécanique et manuelle, ont été observées fin août 2021 pour comparer le niveau d’expression de symptômes d’esca-BDA dans chaque mode de taille.

Bien qu’une certaine hétérogénéité soit visible dans les résultats au sein de chaque mode de taille, on observe une nette tendance de réduction d’expression de symptômes en taille mécanique, avec le même facteur 2 à 3 mis en évidence dans le premier essai. L’hétérogénéité entre parcelles au sein de la taille mécanique peut provenir de l’âge plus ou moins tardif de passage des parcelles à la taille mécanique, des choix et réglages de la taille (hauteur de coupe…) ou des autres facteurs influents sur les maladies du bois.

 

Ces différences ne se traduisent pas encore clairement sur la mortalité des parcelles. Ces résultats sont autant d’éléments supplémentaires intéressants à apporter au bilan de ces modes de taille non conventionnels.