Accueil

Actualités

280x170_15948965654853png
VISION DE VIGNES 2020 Etude maturite au 10 Septembre 2020

1 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE
     DES CÔTES DU RHÔNE MÉRIDIONALES

 

-       Prélèvements effectués avant l’épisode pluvieux du mercredi 9 Septembre

-       Les résultats de ce bulletin ne concernent que les parcelles encore non vendangées

Les températures ont été plus fraîches depuis le dernier prélèvement, mais toujours avec de belles amplitudes thermiques jour/nuit. 

L’état sanitaire reste satisfaisant malgré les pluies de début Septembre.

Les symptômes de stress hydrique sont toujours présents sur les parcelles déjà impactées.   

Le poids de 200 baies se stabilise et diminue parfois sur les secteurs les plus précoces, tous cépages confondus, mais reste toujours supérieur au millésime 2019.

Les degrés probables progressent plus rapidement que la semaine passée. L’augmentation est de +0.8% vol en moyenne en une semaine aussi bien pour le Grenache que la Syrah.

Les teneurs en acidité totale sont très inférieures à 2019 et continuent de diminuer, mais moins rapidement (-0.2g/L).

L’acide malique continue à se dégrader lentement (-0.06 g/L). Les teneurs en acide malique du Grenache sont inférieures à 1 g/L, tous secteurs confondus.

Le pH augmente de 0.15 point sur la semaine pour se situer en moyenne à 3.5. 

Les teneurs en azote assimilable sont plutôt en légère baisse. 

On constate une faible évolution des teneurs en polyphénols totaux et en anthocyanes.

La couleur des baies restera hétérogène pour certaines parcelles.

Les vendanges des raisins destinés à l’élaboration des vins blancs et rosés touchent à leur fin.

En revanche, les vendanges des raisins vinifiés en vins rouges avancent doucement et la pluie du 9 Septembre a encore ralenti la cadence.   

Bonnes vendanges à tous !  

Source : Service Technique Inter Rhône

Consulter le bulletin meridional au 10 septembre

 

[En savoir plus]

2 - SITUATION GENERALE DU VIGNOBLE
     DES CÔTES DU RHÔNE SEPTENTRIONALES

A - SECTEURS

Saint Peray - Cornas – Saint Joseph Sud et Nord – Hermitage – Crozes Hermitage

Les prélèvements ont été réalisés le lundi 7 septembre, sur l’ensemble du réseau, avec la participation technique et financière d’Inter-Rhône, des Syndicats d’appellations et de la Chambre d’Agriculture de la Drôme. L’analyse et les commentaires sont rédigés par les Chambres d’Agriculture de l’Ardèche et de la Drôme.

L’Indice de Maturité, présent dans le zoom, est calculé selon la formule suivante :

IM = Taux de sucres des baies (g/L) / Acidité totale (g/L H2SO4)

Des valeurs de référence pour cet indice sont : 25-35 pour les effervescents ; 50-60 pour des vins rouges de Syrah et 50-70 pour des vins blancs de Marsanne.

État sanitaire

Le vignoble est sain. Le temps sec, ensoleillé et venteux a permis d’assainir le vignoble et le conserver dans un état sanitaire excellent.

Maturité

La précocité observée depuis le début de la saison est conservée c'est pourquoi de nombreuses parcelles ont déjà été récoltées. Pour les parcelles restantes, les maturités progressent encore et peuvent être vendangées.

De nombreuses parcelles du réseau Zoom ont été vendangées. Le calcul des écarts hebdomadaires et annuel présente donc un biais.

Source : Zoom CDR Nord

B - SECTEURS

Condrieu – Côte-Rôtie

Quelques parcelles du réseau n’ont pas encore été récoltées, les résultats commentés ci-dessous sont représentatifs des parcelles les plus tardives.
Etat sanitaire

Le vignoble reste sain.

 Maturité

Il ne reste maintenant que les parcelles tardives des plateaux à vendanger.

Les équilibres D°/AT et D°/pH sont maintenant fragiles sur toutes les appellations. Ces équilibres peuvent rejoindre désormais ceux de 2003 pour les parcelles de Condrieu non récoltées.
Les AT sont partout moins bonnes qu’en 2018 et historiquement les plus basses hors 2003.

Les pH sont surtout historiquement très élevés sur les Saint Joseph Rouges.

Les phénomènes de blocage et concentration qui ont pu avoir lieu sur certaines parcelles donnent des courbes qui creusent l’écart par rapport à celles des 10 derniers millésimes.

Les teneurs en acide tartrique ont tout de même baissé partout, nous sommes proches de la moyenne historique maintenant. Par contre, les teneurs en potassium sont toujours très élevées, en particulier sur les blancs à Seyssuel. 

Les teneurs en azote assimilable sont généralement encore bonnes, mais certaines parcelles ont pu voir leurs taux beaucoup chuter sur la fin de la maturation.

Les contraintes hydriques sont légères partout excepté à Seyssuel où elles sont plus marquées, notamment sur les blancs.

Attention à la perte des volumes qui se poursuit dans les conditions climatiques chaudes actuelles.

L’essentiel des parcelles est vendangeable

Source : bulletin ATCR

  Consulter le bulletin septentrional au 10 septembre

[Refermer]