Accueil

Actualités

280x170_15627603637056png
BILAN MILLESIME 2019 VISION DE VIGNES

1 - VIGNOBLE DES CÔTES DU RHÔNE MÉRIDIONALES

Le millésime 2019 se caractérise par des conditions sanitaires parfaites et un retour à des volumes dans la normale.

Bilan climatique et phénologique

Excepté l’automne 2018 où des pluies abondantes sont survenues, le millésime 2019 s’est caractérisé par une pluviométrie déficitaire. A compter de décembre 2018, aucune pluie significative n’a été enregistrée.

L’automne et l’hiver ont été plus chaud que la normale, particulièrement en février, favorisant un démarrage précoce de la végétation.

A l’inverse, le printemps a été plutôt frais. Ce phénomène, couplé au manque d’eau, a ralenti la croissance végétative.

L’avance constatée en début de cycle n’était plus présente fin avril.

La floraison, débutée fin mai, était terminée dans la quasi-totalité des secteurs au 20 juin. La nouaison a été très correcte avec très peu de coulure.

Au 30 juin, le stade fermeture de la grappe était quasiment atteint sur la majorité des parcelles. En termes de précocité, le millésime 2019 se rapprochait de 2017, 2013 et 2004. A ce stade, la phénologie était en retard d’une semaine sur la moyenne et de 4 jours par rapport à 2018.

En raison des conditions climatiques particulièrement sèches depuis le début de l’année, l’état sanitaire a été très bon.

Le nombre de grappes était supérieur à la moyenne des années 2000/2018. Les baies étaient relativement petites. 

Source : Service Technique Inter Rhône

Télécharger le BILAN DU MILLESIME MERIDIONAL 2019 en PDF

[En savoir plus]

2 - VIGNOBLE DES CÔTES DU RHÔNE SEPTENTRIONALES

Bilan climatique et phénologique 2019

La saison 2019 se caractérise par des événements climatiques assez extrêmes. En fin d’hiver – tout début de printemps, les températures enregistrées étaient bien au-dessus des normales. Le démarrage du cycle végétatif des vignes a donc été un peu précoce mais la baisse brutale des températures du mois d’avril a ralenti leur croissance. La floraison s’est déroulée autour du 2 juin dans de très bonnes conditions. Un premier épisode de grêle s’est abattu sur le vignoble le 15 juin (zone Sud de l’appellation Crozes-Hermitage et une partie de l’appellation Saint-Joseph). Il a engendré de nombreux dégâts sur les récoltes et le matériel végétal. Le mistral qui a suivi a été favorable à la cicatrisation des plaies. Deux épisodes caniculaires se sont succédé fin juin et fin juillet avec des pics à 39°C et 40°C. Un second épisode de grêle est survenu le 6 juillet entre Ozon et Saint-Désirat et au Nord de Tain engendrant de nouveaux de nombreux dégâts sur grappes et bois. Dans l’été, les fortes chaleurs et l’absence de pluie ont fait craindre l’apparition de stress hydrique surtout dans les terroirs les plus séchant mais les pluies de fin juillet et du 15 août ont permis d’atténuer ce phénomène. Ces fortes températures ont engendré, cette année encore, la production de polyphénols et d’anthocyanes à des niveaux record. Les vendanges se sont déroulées rapidement et dans de bonnes conditions. Sur les secteurs non grêlés, qualité et quantité sont au rendez-vous.

 Source : Zoom Viti CDR Nord(Chambre d'Agriculture de la Drôme)

 Télécharger le BILAN DU MILLESIME SEPTENTRIONAL 2019 en PDF

[Refermer]